Les Cies, îles des Dieux

Les Cies, îles des Dieux

la sonnerie du réveil, le léger sifflement de la bouilloire, les vapeurs de café emplissant nos narines ensommeillées …

Il est 6h30, le moteur de Leenan Head ronronne déjà à l’unisson avec celui des pêcheurs locaux de retour ou en partance pour une marée.

Tandis que notre coque de bois glisse doucement vers la sortie de la ria endormie, nous rêvons à notre prochaine escale, les îles Cies à quelques milles de là …

Illas_Cíes_Topographic_Map_en_(with_shadows) Chapelet d’îlots, que dis-je, de joyaux, situés à quelques encablures de Vigo, cet archipel est classé réserve naturelle depuis 1980 et fait partie du parc naturel des îles Atlantique de Galice depuis 2002.

Nous longeons l’île Monteagudo au nord, reliée à sa petite soeur Isla Montefaro par une longue plage de sable blanc farineux de plus d’un kilomètre de long appelé Rodas et devant laquelle notre ancre s’abîme par 7 mètres de fond.

Face à nous, du granit coiffé de pins et d’eucalyptus pour cette île flirtant avec les cieux à près de 200 mètres d’altitude.

La réserve apporte le gîte et le couvert à la plus grande colonie au monde de Goélands Leucophé, aux Cormorans Huppés et aux Mouettes des Brumes.

 

Sitôt les derniers touristes embarqués à bord de la vedette rapide filant vers le continent, notre équipage s’est délecté d’une robinsonnade à l’heure du couché de soleil … de la grimpette, une baignade improvisée, quelques coquillages ramassés …

Octobre 20175Afin de pouvoir visiter les fonds marins, les hommes grenouille du bord ont du demander une autorisation indispensable en cas de plongée en apnée avec plombs, une formalité qui en vaut le tuba … au menu visuel (toucher avec les yeux …) araignées en pagaille, bancs de mulets, coquettes, poulpes, oursins, champs de varech, forêts d’anémones … la loutre est restée discrète et invisible ainsi que les homards.

DSCN2478.JPGLes alentours des îles abritent également baleines, dauphins et plusieurs espèces de tortues marines … les eaux douces gorgées d’alluvions mêlées aux courants marins louvoyant entre les îles, invitent toutes ces espèces à prospérer dans l’archipel.

DSCN2453On se sent l’âme d’un découvreur foulant pour la première fois le sable immaculé où seules les empreintes d’oiseaux sont preuve de vie insulaire.

Octobre 20176Terres Celtes avant de devenir Romaines ; Bénédictins et Franciscains y ont vécu mais elles furent également un repère de pirates Turques et Normands.

Aujourd’hui elles abritent des séjours pour les jeunes galiciens où les mini-camps organisés leur permettent de vivre en pleine nature et d’être sensibilisés à la protection de ce patrimoine unique.

Nous y avons admiré une sculpture représentant Poséidon …

DSCN2497.JPGNous quitterons les îles Cies dans une brume matinale et quelques milles plus loin, leur silhouettes flottant sur l’horizon tel un rêve de chimère nous laissèrent le sentiment d’une odyssée éphémère …

Publicités

Leenan Head, oiseau migrateur

Leenan Head, oiseau migrateur.

Vendredi 6 octobre, par un temps radieux, un petit vent de nord-est et la bénédiction de la pleine lune, Leenan Head appareille du port de Locmiquélic où notre accueil, quelques jours plus tôt, avait été fort sympathique et efficace.

Les murs de la citadelle de Port Louis encore dans l’ombre saluent notre départ tandis que les équipiers fraîchement embarqués la veille et tous sur le pont, hissent haut toute la toile dans le chenal de la passe ouest, des bateaux régatent dans le courreaux de Groix. Nous filons à bonne allure vers la pointe de Pen Men, où commence notre migration vers le sud …

Octobre 2017

Admirant la netteté de l’horizon et le scintillement du soleil à la surface de l’océan à perte de vue, je repense alors à ces derniers jours, la préparation du départ …

Après avoir quitté Locmariaquer glissant vers l’automne, dans une brume épaisse, Leenan est allé se faire « lifter » le bordé à Port Tudy par des charpentiers de marine passionnés, William et Brendan de l’atelier Rouquin Marteau, que l’on vous recommande chaudement !

DSC_1261

Puis direction la rade de Lorient, au port de Locmiquélic.

Révision du moteur, optimisation du pont, avitaillement en nourriture, eau, gasoil ; confier nos voitures à la famille, aux amis, partager encore quelques dîners, cafés et apéros avec les proches.

C’est sûre, la lune croissante des derniers jours nous aura donné l’énergie d’accomplir tous ces préparatifs dans un ballet parfaitement chorégraphié où le temps rythme chaque heure, où chaque heure comporte trop peu de minutes …

Le vent mollissant jusqu’au souffle imperceptible m’extrait de mes pensées.

Les dauphins apparaissent peu avant le coucher de soleil (les 2 allant de pair !) nous démarrons le moteur, préparons le dîner, certains vont à la bannette, les autres, à la veille ou à la barre … chacun son poste !

Un lever de lune orangé sur fond d’encre vole un peu de leur éclat aux étoiles.

Les quarts s’enchaînent tandis que l’aube tient sa promesse du moment parfait …

Octobre 20171

… et invite toujours à méditer sur la naissance du monde.

Un golfe de Gascogne plutôt clément quoique nous l’aurions souhaité plus venteux … ces marins, jamais contents !

Octobre 20173

48 heures de moteur, la sentence commence à être pesante quand au soir du troisième jour le vent se lève au moment où nous apercevons dans le couchant les côtes espagnoles que nous longerons toute la nuit.

Éole semble jouer avec nos nerfs nous abandonnant à quelques heures de l’arrivée … peu importe, nous sommes en admiration devant le phare de la pointe Villano.

Octobre 20174

Un promontoire fait d’un granit gris et ocre au caractère rustique adouci par le soleil déclinant.

La ria qui abrite le petit port de Camarinas dévoile des rondeurs accueillantes coiffées de forêts denses au vert profond, bordée de plagettes de sable blond.

Petite ville aux couleurs vitaminées, la flotte de bateaux de pêche présente de fiers navires parfaitement entretenus aux lignes harmonieuses et racées.

Au bout du ponton, le capitaine du port nous attend avec les formalités portuaires dans une main, la clé des douches dans l’autre, perfecto !

Autant vous dire que les chipirones et autres pimientos de padron seront dégustés avec una cerveja locale et bien fraîche !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain ce sera courses de frais (fruits, légumes, fromages et charcuterie) et un peu de rangement avant de continuer notre migration vers le cabo Finisterre puis surtout, les mystérieuses îles Cies …